David Le Breton

Envoyé par Printemps du livre le 2 décembre 2009 à 10:35.
© Mordzinski

© Mordzinski

David Le Breton enseigne la sociologie à l’Université de Strasbourg, il a publié notamment L’Aventure. La passion des détours (Autrement, 1995, dir.), Eloge de la marche (Métailié, 2000), Conduites à risque (Quadrige, 2002) et Expériences de la douleur. Entre destruction et renaissance (Métailié, 2010). Ses nombreux travaux dessinent avec force une anthropologie du corps et des passions dans une société sans limites où le désir est roi mais où le sens fait parfois défaut. Ses travaux sur les conduites à risques chez les jeunes replacent toute aventure humaine, y compris extrême, dans une quête fondatrice : éprouver le monde, être traversé par lui, trouver dans des jeux qui frôlent parfois la mort le moyen de « retrouver le jeu de vivre ». En restituant à l’existence sa plénitude, celui qui « se risque » reprend ainsi sa vie en main.

Version sonore Extrait de Conduites à risque :

conduite a risqueExtrait de Conduites à risque :

« Marcher, courir, se dépenser sur de longues distances à travers des géographies malaisées. Pour s’assurer de son existence, on va jusqu’au bout de sa résistance. On veut sentir le monde battre en soi, souvent dans l’excès, la « défonce », le combat intime avec l’environnement. La mise à l’épreuve du corps et de la détermination constitue une voix d’accès au sens. De même, des individus souffrant d’un handicap parcourent le monde avec leur fauteuil, participent à toutes les compétitions, à tous les défis, pour montrer qu’ils « peuvent le faire eux aussi », qu’ils sont des hommes comme les autres et que leur handicap ou leur maladie n’est qu’un élément de leur personnalité, non son essence.
Au terme de l’épreuve, l’individu trouve ce supplément de sens qui dote, serait-ce pour un instant, son existence d’unité et de plénitude. En touchant le monde, il retrouve le contact symbolique avec son environnement, il se rassure sur les « limites » dont il a besoin pour exister. » Conduites à risque, p. 164

RENCONTRES

Samedi 20 mars
17h30
« A corps perdu » Jean-Marie Besnier
Bibliothèque Centre ville

Dimanche 21 mars
11h
Maison du tourisme

SIGNATURES

Samedi 20 mars
19h Stand Decitre

Dimanche 21 mars
12h30 Maison du Tourisme

Imprimer article Imprimer article

Postez vos impressions de lecture

MERCI D'INDIQUER LE TITRE DE L'OUVRAGE EN DÉBUT DE COMMENTAIRE